Une Formation qui ne dit pas son Nom : Épisode VII

Cette semaine n’a pas été très productive. Raison principale : Grève des Cheminots…

Il a donc été très dur pour votre serviteur de pouvoir assister à la session du Lundi, seul jour de présence d’un formateur pour découvrir les Services Essentiels au Système.

Eh oui car il y en a, et pas qu’un peu, entre le montage des disques, les planifications de tâches, le paramétrage des langues, la gestion de l’horloge, la gestion des imprimantes ou de l’agent de transfert de courrier et bien entendu la journalisation du système…

Ce fut fort intéressant de redécouvrir ses commandes, leur usage, la puissance de certaines d’entre elles, mais …

Mais quand vient le moment d’aborder les exercices, les choses se gâtent, quoique pour cette partie là c’est assez simple, il suffit de reprendre le cours, et c’est relativement facile.

Quant aux TD, alors là mes amis, mais quel rapport avec le cours ? Aucun, tout simplement, car il est question ici d’installer un serveur de forum de discussion (Discourse en l’occurrence) pour le paramétrer en Français, bien entendu l’installation de Discourse n’est pas sans pépins, et si on ne passe pas par Docker (que personne ne nous a montré ou appris à le faire, ben voilà quoi…) ben c’est le caca…

Si ce n’était que ça…

La motivation nous quitte, doucement, enfin surtout moi, je m’interroge, me remets en question quant à cette formation, mes capacités d’apprentissage, de soumission à une autorité hypocrite et incapable d’assumer ses erreurs, ses manquements, ses défauts.

Vous comprendrez donc que cette semaine l’humeur du billet n’est pas aussi acerbe, incisive que celle à laquelle je vous avais habitué, mais demain est un autre jour, et la semaine qui suit n’est pas aussi radieuse qu’elle pourrait l’être.

Pour terminer la semaine nous avons eu un entretien avec le nouveau responsable pédagogique, qui arrive à la septième semaine et se rend lentement compte que la situation, des défauts, des manquements, des erreurs. Mais bien évidemment l’équipe responsable met plus en cause la personne qui rencontre des difficultés à comprendre et à suivre que son incompétence pédagogique, ce qui est normal pour une “Start-up” telle que celle qui organise cette “formation”.

Nous avons également eu une simulation d’entretien avec la RH, et quand on demande au responsable de formation nouvellement débarqué en quoi ça nous aide pour la préparation du LPIC, ben euh, “c’est nécessaire”, “ça fait partie du processus”, mais surtout, ça n’a aucune utilité véritable mis à part faire mousser des employés qui n’ont eux, aucune utilité dans le suivi d’une formation, pour peu que ce que nous vivons au quotidien depuis sept semaine en soit une.

Bref, la semaine a été merdique, la suivante ne s’annonce pas très différente, et le moral commence à baisser dangereusement…

On se revoit donc la semaine prochaine, ou pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *